Si le fil s'est perdu, comme libellule dans l'éclat de l'eau, dans la succession des images minuscules, dans les nuages de scènes quotidiennes, presque des clichés mais teintées d'un humour ne suscitant pas le rire des moines zen, mais le fin sourire presque impassible de bouddha, nous avons goûté le parfum volatile d'un voile presque aérien troué par le regard des monstres modernes. Merci pour cet éloge qui se compte en secondes d'une oeuvre modeste mais accomplie.

Serge Meurant

LE FIL S'EST PERDU

Court-métrage Le fil s'est perdu, 2009, 13’
Montage par Linda Ibbari

LE FIL S'EST PERDU